TARTUFFE

Molière, mise en scène Luc Bondy, théâtre de l’Odéon, 2014.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
HUGHIE
 
Eugene O’Neill, mise en scène Jean-Yves Ruf,  théâtre de la Renaissance,  théâtre Dijon Bourgogne, Théâtre Vidy-Lausanne, 2013.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
MER
 
Tino Caspanello, mise en scène Jean-Louis Benoit,Théâtre de l’Atelier, 2011.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
LA MEMOIRE DE L'EAU
 
Shelag Stephenson, mise en scène Bernard Murat, Théâtre de Paris, 2007.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

'Remarquable interprétation.' 'Gilles Cohen décline avec virtuosité des mots poisseux, embourbés dans l'effet de l'alcool...'

 

LESTROISCOUPS.COM

 

 

'Léa Drucker en épouse qui s'ennuie, envahissante et exaspérante, Gilles Cohen, en homme bourru, maladroit, sont très bien.'

 

TELERAMA

 

 

QUISAITOUT ET GROBETA
 
Mise en scène Benno Besson,Théâtre de la Porte Saint-Martin, 1993.
 
 
 
LA PIECE DE CHAMBERTIN
 
Eugène Labiche, mise en scène Gilles Cohen,Théâtre de la Tempête,1988.
 
 
 
 

 

 

'Orgon incarné par Gilles Cohen, n’est que fragilité. Il est touchant lorsque, ayant enfin ouvert les yeux, il s’effondre.'

 

LE PARISCOPE

RICHARD DE GLOUCESTER
 
Shakespeare, mise en scène Francis Huster,Théâtre du Rond-Point,1987.
 
 
 
LE CID
 
Corneille, mise en scène Francis Huster,Théâtre du Rond-Point, 1986.
 
 
 
MEPHISTO
 
Klaus Mann, mise en scène Jean-Pierre Garnier,Festival d’Avignon, 1985.

'En Orgon, Gilles Cohen est bien plus qu'une marionnette. Avec son  costume trois pièces et son attaché-case, c'est un père de famille autoritaire, prospère et bedonnant mais isolé par son aveuglement, son obsession pour Tartuffe.'

 

FRANCETVINFO

 

'Deux magnifiques comédiens pour ce trio. Un face à face intime ou professionnel qui ne laisse pas indiffèrent.'

 

PARIS CAPITAL 

 

'L’énergie des deux interprètes et de l’équipe emporte le spectateur, qui ne voit pas le temps passer.'

 

TLC

'On retiendra particulièrement la prestation de Gilles Cohen qui tient son personnage de « loser » enivré d’un bout à l’autre sans clichés ni facilités. Il incarne de façon touchante, sans pour autant tomber dans un lourd pathos, la détresse de celui qui a perdu son ami et est en proie à la solitude et à la malchance au jeu.'

 

L'ATELIER CRITIQUE

 

 

 

'Léa Drucker et Gilles Cohen confèrent à leurs personnages ce qu’il faut de sensibilité et de profondeur. Petite réplique par petite réplique, en un peu

moins d’une heure, ils font voyager notre imaginaire dans un univers où la retenue, l’économie, prennent la place de l’épanchement et de l’effusion. Un univers dont la simplicité déploie un charme évanescent.'

 

LA TERRASSE

 

'Gilles Cohen, en taiseux taciturne, joue ses silences en soliste talentueux.'

KOURAN D'ART

REVENEZ DEMAIN
Blandine Costas, mise en scène Laurent Fréchuret, théâtre du Rond Point, 2016.

'Orgon est un artiste remarquable qui garde ses attaches théâtrales tout en tournant beaucoup, Gilles Cohen'

 

LE FIGARO

 

'Les deux acteurs portent cette histoire tendre avec beaucoup de douceur et d’humour.'

AUBALCON.FR

'C’est moderne, actuel, intelligent ! On voit rarement autant de justesse, de modernité au théâtre.'

PARIS MATCH